Eaux minérales oubliées de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié le par Julien Gonzalez

EAUX MINERALES OUBLIEES DE PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR

SAINT-PIERRE D'ARGENCON (Hautes-Alpes)

DSCN0429.JPG
111740851813.jpg


scanner0033.JPG
scanner0031.JPG
scanner0032.JPG
Au siècle dernier, la fontaine dit "Font Vineuse" de Saint-Pierre d'Argençon, connut un vif succès en tant que Merveille du Dauphiné. En effet, cette source d'eau minérale, aujourd'hui abandonnée était considérée par certains historiens comme étant l'une des "7 Merveilles du Dauphiné".

"L'eau de la source de la Font-Vineuse, c'est une eau minérale spécifique contre les fièvres, les obstructions et les rhumatismes. La saveur acidulée qu'elle contracte en passant sur des lits de matières ferrugineuses lui donnent un goût légèrement vineux. C'est une qualité qu'elle partage avec toutes les sources de ce genre, ce qui ne l'élève pas même aux honneurs du vin de Surène et de Brie" disait d'elle J.-B. Salgues en 1811. En 1731, M. Lancelot ajoutait qu'Ovide attribuait la même qualité à la rivière Linceste en Macédoine et à une autre de l'Ile de Naxos, tandis que le Baron de Ladoucette écrivait : "Près de Saint-Pierre d'Argençon, il y avait des eaux ferrugineuses bonnes pour les embarras gastriques. On lui trouvait un certain goût en rapport avec celui du vin. On dit aussi que le seigneur du lieu avait fait bâtir une chapelle près de cette fontaine, où ceux qui avaient été miraculeusement guéris venaient vendre leurs actions de grâces". Au siècle dernier, la fontaine dit "Font Vineuse" de Saint-Pierre d'Argençon, connut un vif succès en tant que Merveille du Dauphiné. En effet, cette source d'eau minérale, aujourd'hui abandonnée et qui avait eu ses heures de gloire au début de ce siècle en raison de ses propriétés, était considérée par certains historiens comme étant l'une des "7 Merveilles du Dauphiné", sorte de regroupement de sites pittoresques de la région (Isère notamment), à l'image des fameuses "Merveilles du monde". Du point de vue productif, vers les années 1910/1912, l'usine tirait de la source été comme hiver, 1800 litres à l'heure, soit une production annuelle de 13 millions de litres, que l'on mettait sous verre après avoir lavé les bouteilles à l'eau filtrée, bouteilles bouchées, capsulées puis expédiées. Située sur la D 993 entre le village de La Beaume et Saint-Pierre d'Argençon, La Font Vineuse est aujourd'hui une vaste bâtisse en propriété privée (placée sous la responsabilité de l'association ACREA). Là, l'eau minérale si célèbre jadis y coule encore pour le plaisir gustatif du visiteur (demander le cas échéant, une autorisation de visite des lieux aux propriétaires, en raison notamment d'un manque de sécurité et du caractère privé de l'édifice), qui pourra l'apprécier en la faisant couler par un robinet. Une eau exceptionnelle dont la mythologie dit que c'est l'amour du dieu Bacchus pour la nymphe Anorrhoe, qui la changea en fontaine vineuse au moment où il se croyait certain de son triomphe.

MONTMIRAIL (Vaucluse)

782-001.jpg
DSCN0815-copie-1.JPG

ASPRES SUR BUECH (Hautes-Alpes)

002718963389.jpg

LES FLORETS près de GIGONDAS (Vaucluse)

DSCN0872.JPG
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SIBILLE 28/11/2012 14:34

Bonjour,

ce blog est passionnant. Avec 2 amis entrepreneurs, nous aimerions racheter et relancer une source d'eau minérale en Ardèche (nous sommes ardéchois). Auriez-vous des pistes, ou des contacts a nous
recommander afin d'avancer dans notre projet

gragnic gissinger bruno 03/06/2012 21:16

bonjour j'ai une bouteille de carabana d'avant 1900 comme sur la pub de 1900 avec étiquette ' bouchon et etain d origine.en savez vous ça valeur? merci.